Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juillet 2013 2 09 /07 /juillet /2013 21:35

C'est dans l'atmosphère étouffante de ce lundi 8 juillet qu'a eu lieu le conseil municipal de Villeurbanne présidé par Jean-Paul Bret. Deux heures durant, les sujets clés pour Villeurbanne ont été évoqués et exposent clairement certains enjeux des municipales de l'année prochaine. A notre arrivée, Richard Llung expliquait comment le parti socialiste avait fait au-delà et bien plus encore pour le relogement des habitants de la ZAC de Gratte Ciel Nord. Et qu'il ne faut pas demander plus parce que c'est déjà beaucoup. Il semble que c'est bien cela la ligne directrice de l'équipe en place : "On en fait déjà beaucoup, n'en demandez pas plus." Décryptage.

Réaménagement du Cours Émile Zola

Une délibération sur la délégation de maîtrise d'ouvrage entre la Ville et le Grand Lyon a été l’occasion pour chacun des groupes de refaire l'historique sur ses positions.

  1. UDI : Richard Morales a souhaité replacer son groupe contre le projet de mise à 2 fois 1 voie du cours Émile Zola. Pour le groupe UDI, la voiture est nécessaire au développement économique de la Ville et une entrave au trafic est un obstacle à l'expansion infinie souhaitée de l'économie. On croit rêver en entendant encore de tel propos, aveugle sur la mutation écologique et énergétique nécessaire qui passe par une réduction immédiate de l'utilisation de l'automobile (le taux de remplissage est de 1,2 personne par véhicule, faut-il le rappeler ?). Le groupe UDI critiquera qu'une telle dépense est inutile (40 M€ pour 4,5 km) et que Villeurbanne a besoin d'une grande artère ! Tout en argumentant que la réduction de la pollution passera par de meilleurs moteurs ! C'est vrai que Richard Morales ne compte que deux côtés au développement durable. Pour lui, seul l'économie et l'environnement sont à prendre en compte. Le social est passé à la trappe, et le bien être du piéton et la création d'espace public confortable permettant l'envie de vivre ensemble n'est pas de mise.
  2. UMP : la position de l'UMP est encore plus caricaturale. Réduire de 35% le trafic sur le cours Émile Zola est impensable (alors qu'il a déjà réduit naturellement de 10% ces dernières années). L'UMP veut aussi conserver ses 4 voies pour les voitures, traitant les socialistes d'autophobes ! Au moins, c'est clair : comme au niveau national, il ne faut pas compter sur l'UMP au niveau local pour proposer une sortie par le haut de la crise écologique.
  3. EELV : Béatrice Vessilier rappellera comment son groupe est autant impliqué que le parti socialiste dans la réussite de ce projet, avec le regret que les travaux soit repoussé après les élections. En effet, le groupe des Verts avait promis un démarrage des travaux fin 2013. On notera la cohérence de propos qui exige l'augmentation de la fréquence et la capacité des rames de métros de la ligne A pour favoriser un report modal vers les transports en commun. Sur ce dossier, le Parti de Gauche est en phase avec EELV.
  4. PS : Richard Llung, Didier Vullierme et Jean-Paul Bret défendront leur position becs et ongles face à toutes ces critiques. Il leur sera assez facile de renvoyer l'UDI et l'UMP face à leurs contradictions. Mais il leur faudra évoquer les retards de travaux d'ErDF pour justifier un démarrage des travaux de la tranche n°1 en juillet 2014 pour 14 M€. Trop facile de reporter la faute sur les autres ! Pour finir, Richard Llung devra prendre des cours d'aménagements urbains, lui qui veut mettre du "goudron" sur la chaussée. Il faudra lui rappeler que le goudron de houille est un sous produit de la transformation du charbon, cancérigène et interdit dans les chaussées. C'est de "bitume" dont il faut parler, sous produit de la transformation du pétrole. Au boulot, Richard !

Sur le réaménagement du cours Émile Zola, le Parti de Gauche est pour la mise à 2 fois 1 voie pour les véhicules avec la création de larges trottoirs et de pistes cyclables. C'est avant tout un projet urbain fondamental qui va nous donner tous à repenser notre façon de voir la ville et de nous déplacer. Le Parti de Gauche fera des propositions sur la qualité de la vie des riverains pendant les travaux. Il ne faut pas seulement que le projet soit écologique, il faut aussi que sa mise en œuvre soit exemplaire.

Performance énergétique dans les bâtiments privés

Cette proposition a fait l'objet d'une intervention éclair d'Hector Bravo du PCF qui s'est félicité de voir que le PS reprenait des propositions de son groupe.

Sur la transition énergétique dans les bâtiments, le Parti de Gauche veut appliquer le scénario Négawatt d'urgence pour mener de front sobriété, efficacité et renouvelable. Le Parti de Gauche propose de commencer par le parc de bâtiments publics de la Ville : entre les écoles et les lieux culturels, il y a du travail pour économiser l'énergie !

Subvention pour le Tony Parker Camp Villeurbanne

il s'agit de voter une subvention de 92 000 € pour un camp de vacances de basket organisé sur le campus de la Doua du 22 juillet au 28 juillet 2013 en la présence de Tony Parker. Il s'agit d'un événement européen avec 280 enfants de 11 à 20 ans, dont une trentaine de Villeurbanne.

  1. UMP : L'UMP s'est engouffré sans complexe dans la dénonciation d'un coût exorbitant pour un petit nombre de concerné sur Villeurbanne. C'est vrai que si on fait le compte, ça fait quand même 3000 € par enfants villeurbannais ! Creusons un peu.
  2. EELV : Béatrice Vessilier expose clairement ses doutes sur le bien fondé d'une telle subvention. C'est une demande tardive pour un intérêt non communal, car la subvention est pour une société privée, Nines Events. De plus, la session 2012 qui avait déjà fait l'objet d'une subvention de 100 000 € en 2012, sans compter 20 000 € pour les repas et le nettoyage. Or, selon EELV, la société Nines Events n'a fourni aucun bilan financier de l'opération, si bien que la mairie ne sait pas si elle donne 92 000 € pour financer un bénéfice à une entreprise privée ! Enfin, l'inscription par enfant s'élève à 495 € pour la semaine, ce qui est loin d'être accessible à toutes les familles. Il n’y a aucun tarif social. EELV vote contre.
  3. PCF : Marc Ambrogelly prend la parole contre le PS pour souligner que le PCF ne pouvait pas valider une telle subvention pour si peu de Villeurbannais concernés. Le PCF s'abstient, ce qui agacera Jean-Paul Bret.
  4. PS : Le rapporteur du PS dont nous n'avons pas noté le nom ne sourcilla pas. Pour lui, il n'y a rien d'anormal à subventionner des événements qui ont des retombées économiques pour la Ville, peu importe le destinataire. Mais il convient lui même que ces retombées sont toujours difficiles à mesurer. Il se lança dans une comparaison peu convaincante avec le Tour de France : Lyon verserait 180 000 € à la société privée Amaury Sport Organisation (ASO) pour être une étape du tour 2013, ce qui aurait des effets touristiques très positifs. Le Parti de Gauche voit deux objections à cette comparaison. La première, c'est que le Tour de France est bien plus visible que le Tony Parker Camp dont nous avons entendu parlé pour la première fois en scéance. 92 000 € semble donc surestimé pour un tel événement. La seconde, c'est qu'il faut remettre en cause jusqu'au fonctionnement même de la soumission du public au privé pour l'organisation d'événement sportif qui doivent rester à la portée de tous. D'autant que Nines Events va utiliser gratuitement les équipements publics sportifs du campus de la Doua.
  5. UDI : L'UDI ne prendra pas la parole, mais votera pour, ce que Jean-Paul Bret ne manquera pas de souligner pour faire remarquer les différences entre UDI et UMP. Diviser pour mieux régner ?

Le Parti de Gauche se positionne clairement contre une telle subvention qui ne présente aucune garantie d'égalité et pourrait toucher beaucoup plus d'enfants, si elle était mieux répartie au développement du sport en été sur Villeurbanne. En fouillant un peu, la société Nines Events, présidé par William Anthony Parker lui-même, est domiciliée au 121, Avenue des Champs Élysée à Paris ! La subvention de Villeurbanne doit-elle payer le loyer sur la plus chère Avenue de France ? Le Parti de Gauche dénonce cette obscurantisme sur la gestion des deniers publics. Les citoyens ont le droit de savoir où va l'argent mis en commun.

Recrutement de 6 animateurs pour le périscolaire pour préparer la rentrée 2014

Ce sera un des sujets brûlants des municipales 2014, car la modification des rythmes scolaires va avoir un impact sur les rythmes de toute la société. C'est un réflexion globale avec la gestion des temps de vies qui devraient s'ouvrir avec un tel sujet :

  1. UDI : L'UDI s'interroge sur les passerelles entre le scolaire et le périscolaire.
  2. UMP : Fidèle à lui-même, en développant une critique de la politique nationale de Vincent Peillon, Régis Lacoste votera contre en prétextant un coût élevé pour la Ville. Nous sommes d'accord avec l'UMP : si le seul prisme de réflexion est le coût, alors il faut tout de suite supprimer tous les fonctionnaires, les professeurs, les chercheurs et les infirmiers publics. Les comptes s'en sentiraient tout de suite bien mieux. Mais nous ?
  3. EELV : Jean-Claude Ray critiquera la position du PS sur la méthode de concertation, sur l'égalité d'accès au périscolaire et sur la souplesse des horaires demandé aux animateurs débouchant sur des profils peu qualifiés. EELV propose une expérimentation sur le dernier trimestre 2013/2014 pour avec une école volontaire pour anticiper le changement à la rentrée 2014. EELV vote pour le recrutement des 6 animateurs.
  4. PS : c'est l’occasion pour le PS et Jean-Paul Bret de rappeler leur position sur les activités périscolaires et sur la gestion des rythmes. Fin des cours à 15h45 avec un temps périscolaire gratuit jusqu'à 16h30. Le temps périscolaire jusqu'à 18h sera payant.

Le Parti de Gauche vote pour le recrutement de ces 6 premières personnes qui devront être suivie par d'autres encore. Villeurbanne doit éduquer 12 000 enfants qui occupent ses écoles chaque année. La position du Parti de Gauche est clairement pour des temps périscolaires gratuits et obligatoires. Nous sommes pour l'égalité d'accès à l'enseignement et aux activités qui participeront à l'épanouissement et à l'accomplissement de chaque enfant.

Sur tous les points de ce conseil municipal, le Parti Socialiste se défend de faire le maximum pour les Villeurbannais. Le Parti de Gauche dit clairement qu'on peut faire et qu'on doit faire beaucoup, beaucoup mieux.

REJOIGNEZ-NOUS !

PRENEZ LE POUVOIR !

Partager cet article

Repost 0
Publié par Parti de Gauche Villeurbanne
commenter cet article

commentaires

Eric Barbot 12/07/2013 17:35

C'est bien que le PG assiste au conseil municipal : merci Laurent pour ce compte-rendu précis, qui montre des convergences importantes avec les positions des élus EELV (traités comme des opposants, de manière toujours méprisante, parfois insultante, par le maire et les élus PS).
Petite précision : les activités périscolaires - mises en place suite à la réforme des rythmes scolaires - ne peuvent pas être rendues obligatoires, car elles se dérouleront en dehors des heures d'enseignement. Elles doivent être aussi un peu payantes (même un tout petit peu) pour bénéficier du financement de ces ALAE (accueils loisirs associés aux écoles) par la CAF.

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -