Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 août 2012 5 10 /08 /août /2012 06:47

Réaction aux propos tenus par l’avocat Collard par André Genot (PCF Gard)

Le  2  août  le  journal  Midi  Libre  titre :  Profanation  de  la  mosquée  de  MONTAUBAN  Tarn  et  Garonne  dans  la  nuit  du  1  août.  Une  profanation  en  plein  ramadan,  un  acte  islamophobe,  une  provocation  inacceptable.

Comment  ne  pas  rapprocher  ce  fait  scandaleux  de  l’islamophobie  dont  fait  preuve  le  sieur  COLLARD  lorsqu’il  dit :  « Je  suis  islamo-négatif.  L’islam  n’a  rien  de  commun  avec  la  civilisation  européenne.  Il  n’a  jamais  rien  apporté  à  la  France,  pas  un  écrivain,  rien  créé,  aucune  œuvre  d’art. 

Je  ne  suis  pas  historien,  ni  philosophe,  mais  avec  le  peu  que  j’ai  appris,  j’estime  que  de  tels  propos  ne  peuvent  rester  sans  réponses  car  ils   sont inspirés  par  la  haine  et  la  démagogie.

COLLARD  ignore  volontairement  l’histoire de  l’humanité  en  général  et  l’histoire  de  l’art  en  particulier.  Il  s’inscrit  dans  une  démarche  idéologique  qui  tend  à  faire  apparaître  « la supériorité  de  la  culture  judéo-chrétienne ».

Cette  démarche  recoupe  celle  de  N  SARKOZY  qui  voulait  inscrire  cette  notion  dans  les  traités  européens  et  qui  considérait  que  les  civilisations  Africaines  avaient  accumulé  trop  de  retard  pour  espérer  s’intégrer  à  l’évolution   du  monde moderne.  COLLARD  est  dans  la  lignée  des  réactionnaires  qui  mettent  en  avant  les  bienfaits  de  la  colonisation  pour  mieux  en  camoufler  les  conséquences désastreuses.

En  ALGERIE  par  exemple,  durant  130  ans,  le  régime  colonial  s’est  acharné  à  priver le  peuple  algérien  des  moyens  de  connaître  son  propre  passé  et  sa  culture.

Durant  la  conquête  coloniale,  les  conquérants  français  ont  détruit  de  nombreux  témoignages  et  des  vestiges  précieux.  Une  attitude  criminelle  et  barbare  à  l’exemple  des  soudards  du  duc  d’AUMALE  qui  détruisirent  la  riche  bibliothèque  d’ABDELKADER  lors  de  la  prise  de  sa  Smala.

D’après  P. AZAN  l’historiographe  de  l’ Emir,   ABDELKADER   éprouva  une  violente  douleur  à  suivre  la  trace  de  la  colonne  française  retournant  à  MEDEAH,  par  les  feuilles  arrachées  des  livres  qui  lui  avaient  coûté  tant  de  peine  à  réunir  et  qui  constituaient  la  plus  grande  bibliothèque  d’AFRIQUE. 

Plutôt  que  de  livrer  à  l’étude  tous  les  trésors  culturels  du  Maghreb,  l’armée  coloniale  les  détruisait,  les  gaspillait  ou  les  éliminait  à  plaisir.  C’est  très  symbolique.

La  vérité  historique  est  subversive  et  c’est  pour  cela  que  COLLARD,  comme  les  soudards,  veut  l’ignorer  ou  la  dévoyer.  Cette  vérité,  aujourd’hui  encore,  on  veut  l’étouffer  car  elle  pourrait  saper  les  préjugés  entretenus  par  la  droite  et  l’extrême  droite,  qui  défendent  l’idée  de  « l’apport  du  colonialisme »  et  de  la  supériorité  de  la  civilisation  européenne.»

En  2003,  les  américains  en  IRAK  n’ont-ils  pas  eu  la  même  attitude   à  l’égard  de  la  culture  irakienne  et  mésopotamienne  en  laissant  piller  le  musée  national  de  BAGDAD,  un  des  plus  célèbres  musées  du  monde?

Ce  musée  était  inscrit  au  patrimoine de  l’humanité avec  une  importante  collection  d’objets  mésopotamiens  et  notamment  des  exemplaires  d’écriture  cunéiforme.  Cette  écriture  qui  permit de  rédiger  les  plus  anciens  textes  de  l’humanité  3300  ans  avant  JC.

BUSH  avait-il  intérêt  à  laisser  voir  au  monde  entier  qu’une  civilisation  évoluée  avait  existé  avant  la  nôtre ?  Saddam  HUSSEIN  ne  lui  donnait-il  pas  l’occasion  de  montrer  la  supériorité  de  l’AMERIQUE….  et  du  capitalisme ?

 

COLLARD  pratique  le  mensonge  par  omission  en  contestant  que  la  civilisation  arabe  dans  son  plein  épanouissement  au  moyen - âge  s’est  montrée  largement  ouverte  notamment  vers  l’EUROPE  pour  l’échange  des  biens  et  des  idées,  accueillante  à  toute  pensée  neuve.  Une  civilisation  qui  allait  se  développer  de  l’Espagne  aux  frontières  de  la  chine.  De  nombreux  historiens  n’hésitent  pas  à  affirmer  que  les ARABES  disposaient  d’une technique  supérieure  à  celle  de  l’EUROPE.   Ils  introduisirent  ou  développèrent  dans  les  différents  pays  de  leur  empire  des  cultures  nouvelles :  l’irrigation,  les  industries  de  la  soie,  du  coton,  du verre,  du  papier  de  chiffons.

Pour  avoir  visité  MURCIA,  j’ai  constaté  combien  était  efficace  et  judicieux,  le  système  d’irrigation  que les  ARABES  avaient  créé  au  13  ème   siècle  et  combien  ils  avaient  contribué  à    l’urbanisation  harmonieuse  de  cette  ville  espagnole  où  la  présence  de  l’histoire  est  très  perceptible.

ENGELS  constate  que  les  « rudiments  de  la  science  exacte  de  la  nature  ne  sont  développés  que  par  les  grecs  de  la  période  Alexandrine  et  plus  tard,  au  moyen- âge,  par  les  ARABES »

La  langue  arabe  servit  de  véhicule  aux  conquêtes intellectuelles  de  l’Orient,  elle  permit  la  diffusion  de  nouvelles  connaissances  allant  plus loin  que  les  découvertes  des  Grecs.

Les  astronomes  arabes  établirent  les  tables  de  longitude  et  de  latitude ;  les  mathématiciens  découvrirent  les  logarithmes,  la  solution  de  nouvelles équations  algébriques,  introduisirent  les  chiffres  actuels  et  la  numération  décimale ;  les  médecins  arabes  créèrent  la  médecine  clinique  et  firent  faire  de  grands  progrès  à  la  chirurgie ;  les  chimistes  et  les  physiciens,  découvrirent  de  nouveaux  corps  et  de  nouveaux  procédés  industriels.

Les  savants,  les  philosophes,  les historiens  arabes,  tels  AVICIENNE,  AVERROES,  Ibn  KALDUN,  firent  avancer  l’humanité  dans  sa  connaissance  de  l’univers  et  du  développement  des  sociétés humaines.  Ils  consolidèrent  les  fondements  de  la  pensée  matérialiste.

C’est  tout  cela   que  veut  ignorer  COLLARD  pour  mieux  établir  que  la  civilisation  arabe  et  musulmane  n’a  en  rien  contribué  à  notre  propre  développement.

A  vrai  dire,  en  cette  période,  notre  civilisation  organisait  les  croisades  contre  les  infidèles !

Et  que  penser  de  l’art  musulman  qui  imprègne  les  villes  de  MURCIA,  ALMERIA,  MALAGA,  CORDOU,  CADIX,  GRENADE  pour  ne  parler  que  de  ce  que  j’ai  vu  en  Espagne ?

Le  grand  architecte  Suisse  LE  CORBUSIER  pouvait  dire  que  l’ALHAMBRA  de  GRENADE  lui  avait  permis  de  concrétiser  la  définition  de  l’architecture  moderne. 

Si  nos  cathédrales  sont  des  chefs-d’œuvre  du  gothique  flamboyant,  elles  s’inscrivent  dans  une  évolution  continue  de  l’art  de  construire  en  EUROPE  avec  le  leg  des  autres  civilisations  et  de  la  civilisation  arabe en  particulier.

Avant  le  gothique  existaient  la  voûte  sarrasine,  le  pisé,  la brique  crue,  les  arcs  éléments  majeurs  de  l’architecture  islamique,  les  mosaïques,  les  moucharabiehs,  les  coupoles  notamment  la coupole  de  la  grande  mosquée  de  KAIROUAN  en  TUNISIE  édifiée  en  836.

Durant  les  années  1970  à  1980,  un   architecte  décorateur  annécien  nommé  PACCARD,  faisait  réapprendre  les  anciens  métiers  des  artisans  maghrébins  pour  construire  et  décorer  des  résidences  et  des  hôtels  luxueux  au  MAROC.  La  présence  coloniale  française  avait  étouffé  ces  savoir-faire  ancestraux  qu’il  fallait  remettre  en  action  pour  réaliser  des  ouvrages  somptueux  bien  que  très éloignés  des  besoins  du  peuple.

En  matière  littéraire,  bien  qu’il  faille  distinguer  la  religion  islam  et  la  civilisation  islamique,  peut-on  laisser  entendre  qu’il  y  a  un  vide  complet  et  que  rien  n’est  à  retenir ?

Et  pourtant,  à  l’Institut  du  monde  Arabe  à  PARIS,  les  rayons  des  bibliothèques  regorgent  d’ouvrages  dont  certains  remontent  au  7  ème  siècle,  témoignages  d’une  culture  Arabe  très  forte.

Les  Contes  des  mille  et  une  nuits,  les  histoires  d’ALADIN,  de  SINBAD  le  marin,  est-ce  à  ignorer ?

Et  que  dire  des  auteurs  contemporains  instruits  et  inspirés  par  cette  culture  ancienne. Naguib  MAHBOUZ  prix  NOBEL  de  littérature  en  1988. Mais  aussi  Tahar  BEN  JELLOUN,  Kaceb  YACINE,  Amin  MAALOUF,  Yasmina  KHADRA et  tant  d’autres  que  COLLARD  préfère  ignorer  pour  développer  son  fonds  de  commerce  raciste  et  xénophobe.

Voilà  bien  modestement  ce  que  m’inspirent  les  propos  tenus  par  le  député  FN  suite  au  comportement  d’un  iman  irresponsable.

Le  recul  des  idées  du  FN  sera  long  et  difficile.  Il  s’agit  de  reconquérir  le  terrain  culturel  et  cela  ne  relève  pas  seulement  des  militants  politiques.  Cela  nécessite  la  participation  de  tous  ceux  qui  refusent  le  racisme  et  les  discriminations  et  ils  sont  nombreux.

Hommes  et  femmes  de  culture,  enseignants, artistes, syndicalistes,  humanistes,  ne  laissons  pas  les  racines  du  mal  se  développer. 

Dans  le  sud  gardois  et  sur  la 2  ème  circonscription  en  particulier,  notre  responsabilité  collective  est  grande.

André  GENOT, secrétaire  de  la  section  du  PCF, de  Petite  Camargue (2  eme  circonscription  du  Gard)

Partager cet article

Repost 0
Publié par Parti de Gauche Villeurbanne - dans Extrême droite
commenter cet article

commentaires

Recherche

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -