Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 novembre 2011 4 03 /11 /novembre /2011 05:30

CLAIRE MAZIN (PG) - 31/10/11

« Coûts trop élevés »…« désindustrialisation inévitable »…«  économie de services », voilà trois formules qui s’enchaînent généralement dans le discours dominant. C’est le cas aujourd’hui même, concernant les fourneaux d’Arcelor-Mittal à Florange.

Les grands groupes ne veulent pas seulement faire des bénéfices pour la bonne santé économique de l’entreprise mais ils cherchent à faire des profits maximum pour verser des dividendes conséquents à leurs actionnaires. Pour atteindre ces objectifs, la production doit coûter toujours moins cher.

C’est pour cette raison que Mittal préfère fermer sa production lorraine et maintenir ses fourneaux actifs en Inde, les salaires indiens étant bien plus bas que les salaires français. (...)

Deuxièmement, ce système conduit à transporter les biens produits en un seul endroit dans tous les pays où ils sont utilisés. La nocivité pour l’écosystème d’une telle organisation est immense. (...)
Avec le Front de gauche, l’Etat mènera de nouveau une politique d’aménagement et de développement industriel du territoire, non pas pour mettre les régions ou les départements en concurrence, ni pour créer des pôles de compétitivité uniquement tournés vers l’international. Au contraire, le Front de gauche impulsera la croissance économique en encourageant la production des secteurs émergents et stratégiques pour la planification écologique, comme le ferroutage. (...)

Le Front de gauche est également partisan d’une relocalisation des activités économiques et privilégie les circuits courts. Une taxe kilométrique sera donc instaurée à l’entrée de l’Union Européenne, pour inciter les entreprises à produire sur place et à réduire les transports de marchandises, nuisibles pour l’écosystème. (...)

Le pays a besoin d’être indépendant pour assurer le développement d’une nouvelle trajectoire de production, au service de la planification écologique. C’est pourquoi il est essentiel de soutenir l’industrie, qui est la condition sine qua non de l’activité économique. (...)

Les entreprises devront répondre à des exigences sociales et environnementales. Les aides qui leur seront accordées seront conditionnées au respect de ces critères, qui pourraient être liés à la consommation énergétique ou à la mise en œuvre de formations de pointe pour les salariés par exemple. De même, les entreprises qui délocalisent et licencient devront rembourser toutes les aides publiques qu’elles ont perçues. Le pôle financier public, qui sera créé pour libérer les activités stratégiques pour le développement économique et la planification écologique des diktats de la finance, fournira un crédit bonifié aux entreprises qui investissent dans des activités durables, qui créent des emplois et qui s’engagent sur des programmes de formation et de recherche.

Enfin, l’Etat renforcera sa présence dans le capital d’entreprises stratégiques, pour leur sauvegarde et leur développement. (...)

Ces outils font partie de ceux qu’utilisera le Front de gauche face aux crises qui secouent la planète : investir massivement dans l’industrie et les technologies, pour à la fois relocaliser l’économie, lui faire atteindre les objectifs de la planification écologique et assurer les conditions de salaire dignes pour les salariés.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Parti de Gauche Villeurbanne - dans Front de Gauche
commenter cet article

commentaires

Recherche

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -