Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 août 2011 2 09 /08 /août /2011 06:08

La planète financière est aux abois. La panique des spéculateurs entraîne celle des investisseurs. Le monde est une nouvelle fois menacé de voir son économie s’effondrer du seul fait de la toute-puissance de la finance et de la servilité des gouvernants qui se soumettent à sa cupidité sans borne.

Lamentable : une nouvelle fois, les dirigeants européens répercutent sur les peuples les coûts des délires de la finance. Au lieu de résister, ils capitulent. Ainsi de sommets européens en déclarations communes, de G7 en G20, tout est en vain, le manège de la crise tourne de plus en plus vite. Il faut changer de méthode. Ne plus céder ! Se battre. Répliquer !

C’est ce que je propose avec le Front de Gauche : soumettre les marchés au contrôle politique et à la volonté des parlements.

C'est possible. Comme nous le demandons depuis des mois, il faut sortir les Etats de leur dépendance financière obligée aux marchés en permettant à la BCE de leur prêter directement à un taux identique ou plus favorable que celui qu’elle accorde aux banques. Des solutions simples existent aussi pour renflouer nos finances publiques : annuler partiellement ou intégralement la dette, récupérer les centaines de milliards d'euros partis en fumée sous forme d'exonération d'impôts pour les plus riches, taxer les revenus du capital à la même hauteur que ceux du travail ; lutter sérieusement contre la fraude fiscale (entre 40 et 50 milliards d'euros dans notre pays !) ; taxer les transactions financières ; interdire les flux financiers avec les paradis fiscaux, bloquer les flux spéculatifs.

Le vrai courage, l’urgence aujourd’hui c’est de résister et de frapper les agioteurs.

JEAN-LUC MELENCHON

Partager cet article

Repost 0
Publié par Parti de Gauche Villeurbanne - dans Capitalisme, finance
commenter cet article

commentaires

Recherche

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -