Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 octobre 2012 4 18 /10 /octobre /2012 21:42

Edito de Martine Billard, co-présidente du Parti de Gauche (Jeudi 18 octobre)

 

 

Ce mardi aura été un raccourci fulgurant des politiques gouvernementales : 


- au petit matin évacuation par la force d’opposants à l’aéroport Notre Dame des Landes alors que plus de 500 gendarmes et CRS empêchaient tout déplacement dans le secteur


- à la mi-journée annonce de la mise en liquidation de la raffinerie de Petroplus alors qu’un repreneur existe


- en début d’après-midi début du débat sur le budget d’austérité 2013.

 

La troïka européenne continue à se comporter de façon méprisante envers tous les peuples de l’Union. Lundi, Viviane Reding, vice-présidente de la Commission Européenne, non élue, n’a pas hésité à annoncer aux parlementaires français dans une réunion sur le budget français dans le cadre de la procédure du semestre européen : « la commission européenne doit donner son opinion sur les budgets avant les votes des parlements nationaux pour éviter de corriger après ». Voilà où la soumission aux politiques européennes nous amène ! Les députés du Front de Gauche ont à juste titre boycotté cette réunion.

 

Après Arcelor-Mittal, PSA, Sanofi et tant d’autres, la liquidation de Petroplus démontre une nouvelle fois que faute d’avoir légiférer contre les licenciements abusifs, le gouvernement est réduit à l’impuissance. Renoncement après renoncement, Hollande déçoit un peu plus tous les jours les différents réseaux et secteurs qui avaient pu voter pour lui : syndicalistes, féministes, militants des droits de l’Homme, militants LGBT, écologistes et tous les secteurs frappés par l’austérité. Sa chute de popularité ainsi que celle de son premier ministre est particulièrement marquée dans les classes populaires. Et lorsque les citoyens résistent, ce gouvernement n’hésite pas à envoyer les forces de l’ordre pour imposer ses choix. La droite profite des couacs gouvernementaux divers pour être à l’offensive dans la défense des intérêts du capital sous toutes ses formes. Dans ce cadre, il faut saluer la décision des députés du Front de Gauche de ne pas voter la partie recettes du budget car les recettes supplémentaires ne serviront qu’à préserver les intérêts financiers. Ils déposeront des amendements pour renforcer la progressivité de l’impôt sur le revenu par la refonte totale du barème et pour durcir la taxation du capital ou l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) en rétablissant l’assiette et le taux antérieurs à 2007. Le Front de Gauche continue la lutte contre l’austérité au parlement et dans les mobilisations, c’est ainsi qu’il apparaitra comme une alternative politique crédible.

 

Le Conseil national de ce week-end a voté le lancement d’une campagne nationale contre ces politiques d’austérité avec l’impression de matériel et l’organisation d’une journée de meetings le 14 novembre (plus de détails à venir). De plus, le 27 octobre, le PG sera dans la rue pour convaincre toutes celles et ceux intéressés par nos propositions de nous rejoindre en adhérant au Parti de Gauche.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Parti de Gauche Villeurbanne - dans Social-démocratie
commenter cet article

commentaires

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -