Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 février 2013 2 05 /02 /février /2013 22:22

http://www.latribune.fr/getCrop.php?ID=6364446&ext=jpg&W=770&H=380&ptr=0Alors que le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy rejette en bloc toute accusation de corruption, l'opposition réclame sa démission. Une pétition en ligne a déjà recueilli près de 770.000 signatures.

 

Le chef de l’opposition n’y va pas par quatre chemins. Alors que Mariano Rajoy, le chef du gouvernement espagnol de droite rejette en bloc toutes les accusations de corruption qui l’accablent, dimanche, le chef de l'opposition socialiste, Alfredo Perez Rubalcaba, a demandé sa démission. Mariano Rajoy "doit abandonner la présidence du gouvernement" parce qu'il "ne peut pas faire face à la situation très grave que traverse l'Espagne", a-t-il déclaré à la presse. Si Alfredo Perez Rubalcaba ne demande pas expressément des élections anticipées, celui-ci invite toutefois Mariano Rajoy à “laisser la place à un autre chef de gouvernement“.

Rajoy dément et annonce la publication de sa déclaration de revenus

Pour rappel, samedi, le chef du gouvernement avait fermement nié avoir reçu de l'argent non déclaré, démentant des informations parues jeudi dans le quotidien El Pais, qui citaient son nom parmi une liste de supposés bénéficiaires de paiements occultes. "Jamais, je répète, jamais je n'ai reçu ni distribué d'argent au noir", a-t-il affirmé devant la direction du Parti populaire, qu'il préside depuis 2004. Mariano Rajoy avait alors exclu de démissionner, tentant de calmer le jeu en annonçant qu'il publierait prochainement sa déclaration de revenus.

Le rejet de l'opinion

Reste que pour la population en émoi, apparemment, cela ne suffit pas. Depuis jeudi, des centaines de manifestants sont en effet venus brandir des enveloppes, symbole de corruption, devant le siège du parti conservateur (PP), protégé par la police. Et selon un sondage publié dimanche par le quotidien El Pais, 85% des personnes interrogées disent ne pas avoir –ou peu- confiance en Mariano Rajoy. 80% des sondés estiment aussi que les responsables cités par les médias dans ce scandale de corruption devraient démissionner. Enfin, une pétition a également été lancée en ligne pour demander la démission des responsables du PP et de Mariano Rajoy. Dimanche après-midi, 769.500 signataires avaient apposé leur nom. Objectif un million.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Parti de Gauche Villeurbanne - dans International
commenter cet article

commentaires

Recherche

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -