Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 avril 2011 1 18 /04 /avril /2011 06:07

COMMUNIQUE DE J-L MELENCHON :

 

"Europe 2020" : surenchère dans la casse sociale et l'autoritarisme au menu
Résolution commune (SD, ECR, Verts/ALE, PPE, ALDE) B7-0097/2011 non législatif (résolution)

Europe 2020?

• La stratégie de Lisbonne en 2000 prévoyait déjà une coordination économique – libérale – entre les Etats membres

L'ambition affichée de la stratégie de Lisbonne : "répondre aux évolutions économiques induites par la mondialisation" ; "faire de l'économie européenne une économie compétitive, dynamique, basée sur la connaissance et l'innovation".

Les objectifs économiques qui étaient fixés :

  • atteindre les 70 % de taux d'emploi
  • consacrer 3 % du PIB de l'UE aux dépenses de recherche et développement.
  • renforcement de l'éducation et de la formation
  • la promotion des technologies de l'information et de la communication
  • la modernisation des modèles sociaux > en clair : la fin des monopoles publics et le partage avec le privé
  • le tout dans un environnement macroéconomique "stable" > obsession déjà en 2000 de la réduction de la dette

La stratégie de Lisbonne était composée de :

  • le conseil européen définit des "grandes orientations de politique économique" (GOPE)
  • à partir de cela des "lignes directrices intégrées" sont déterminées en commun par les Etats membres sur proposition de la Commission.
  • sur la base de ces lignes directrices chacun des Etats membres établit ses priorités pour la croissance et l'emploi dans un document appelé programme national de réforme (PNR).
  • enfin les "lignes directrices pour l'emploi" veulent uniformiser la politique de l'emploi, sur un modèle néolibéral de flexibilité et de réduction des garanties salariales

La méthode utilisée est celle de la méthode ouverte de coordination : elle compare les politiques menées dans les Etats membres selon des critères de réussite néolibéraux > performance, libre concurrence notamment.

• Europe 2020 prend la suite de Lisbonne 2000 : une surenchère dans l'austérité et un approfondissement du contrôle de l'UE sur les Etats membres

La stratégie de Lisbonne est un échec, aucun des objectifs fixés ne sont atteints. La crise est un alibi pour renforcer les mesures de contrôle des Etats membres pour réduire leurs dettes par l'austérité.
L'UE avec Europe 2020 doit développer une croissance "intelligente, durable et inclusive" et être "une économie sociale de marché durable".

Les axes de la stratégie Europe 2020 :

  • remonter le taux d'emploi à au moins 75 % (contre 69 % aujourd'hui si on comptabilise le temps partiel comme un emploi normal) jusqu'à 64 ans
  • consacrer 3 % du produit intérieur brut à la recherche et au dév eloppement
  • réaffirmer les objectifs de l'Union européenne en matière de lutte contre le changement climatique
  • proposer de réduire le taux de pauvreté de 25 %, ce qui reviendrait à faire sortir 20 millions de personnes de la pauvreté > mais sans jamais dire comment !
  • améliorer les niveaux d'éducation en réduisant le taux d'abandon scolaire à 10 % et en portant à 40 % la proportion des personnes de 30 à 34 ans ayant obtenu un diplôme de l'enseignement supérieur ou atteint un niveau d'études équivalent.

Les moyens proposés pour arriver à ses objectifs sont impliquent un renforcement du contrôle de l'UE sur les Etats membres au mépris de la souveraineté populaire :

  • les Etats membres adoptent des objectifs nationaux qui sont validés par la Commission > le semestre européen est la concrétisation de cette mesure
  • la stratégie Europe 2020 pose comme préalable à toute croissance une réduction des déficits > c'est l'obligation des plans d'austérité

Que propose la résolution commune?

Au milieu de toute une série de déclarations de bonnes intentions, elle
-Commence en "considérant que la stratégie Europe 2020 devrait aider l'Europe à sortir renforcée de la crise"
-Déclare que " les mesures prévues par la stratégie "Europe 2020" sont d'une importance capitale pour la concrétisation des espoirs que nourrissent les citoyens européens"
-Estime que "l'examen annuel de la croissance et le cadre du semestre européen sont des outils essentiels à une meilleure coordination des politiques économiques"
-Souhaite "réaliser le marché intérieur de l'énergie, améliorer la sécurité des approvisionnements et atteindre nos objectifs en matière d'énergie et de climat" (parmi lesquels le marché carbone? pas cité)
-Veut "la mise en place d'une stratégie européenne efficace dans le secteur des matières premières, afin d'améliorer leur accessibilité et l'utilisation efficace de l'énergie et des ressources, tout en garantissant l'approvisionnement en matières premières essentielles à travers le développement d'accords de libre-échange et de partenariats stratégiques"

J'ai voté contre ce texte.
Voici mon explication de vote:
Cette résolution avalise la stratégie de casse sociale de Lisbonne dont Europe 2020 est la continuation. Pire: elle se facilite de la mise sous tutelle des budgets nationaux via le semestre européen et promeut le libre-échange.
Je vote contre.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Parti de Gauche Villeurbanne - dans Europe
commenter cet article

commentaires

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -