Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mai 2017 1 01 /05 /mai /2017 23:20

Le site Merci Alfred a organisé une "contre-élection" en ligne sur le modèle du vote alternatif utilisé en Irlande. Mélenchon président, Hamon éliminé et Le Pen derrière Poutou, les résultats sont surprenants

En France, le président de la République est élu à ce qu'on appelle "la majorité absolue des suffrages exprimés". La règle du jeu est simple : seuls deux candidats peuvent se qualifier au second tour (sauf si un candidat obtient plus de 50 % des suffrages), les autres sont éliminés. Ensuite pour le second tour, c'est celui qui dépassera le seuil des 50 % qui sera élu.

Exemple, si Marine Le Pen obtient 25 % des voix, Emmanuel Macron 22 % et Jean-Luc Mélenchon 21 %, ce dernier sera de facto éliminé. Mais en Irlande, le résultat n'aurait pas été le même. Le pays utilise pour sa présidentielle "le vote alternatif à un tour", ce système est aussi utilisé aux îles Fidji, pour les élections législatives australiennes et locales à San Francisco.

Qu'est-ce que le vote alternatif ?

Au pays de la Guinness, on ne s'embête pas avec un second tour. L'élection se fait directement au premier tour grâce à un classement des candidats, c'est ce qu'on appelle le vote alternatif. Les électeurs classent tous les prétendants par ordre de préférence. Si leur premier choix est éliminé, c'est le second qui récupère leur voix.

 

Si par magie, un des candidats obtient la majorité dès le premier décompte (50 %), il est directement élu. Si en revanche, personne n'obtient la majorité, le candidat ayant récolté le moins de voix est éliminé. Les voix de ce candidat sont reportées vers le deuxième choix de chaque électeur. Vous suivez ? Par exemple, je classe Nathalie Arthaud en tête, Benoît Hamon en second, Jean-Luc Mélenchon en troisième. Si Arthaud est éliminée, ma voix ira à Hamon, si ce dernier sort aussi, ma voix ira finalement à Mélenchon et ainsi de suite.

Le site Merci Alfred évoque les avantages du vote alternatif, qui selon lui, limiterait l'abstention, les électeurs n'ayant à se déplacer qu'une fois. "Cette méthode permet d'élire des représentants plus consensuels", explique-t-il et "incite les candidats à faire des propositions pour l’ensemble de la population et non centrées uniquement vers un clan voire une clientèle". Et surtout, il balaye entièrement l'idée d'un "vote utile".

Mélenchon gagne la contre-élection de Merci Alfred

Merci Alfred a donc organisé une contre-élection qui utilise le vote alternatif comme mode de scrutin. Au total, 45 000 personnes ont participé à cette élection en ligne du jeudi 23 au mercredi 29 mars. Jeudi 30 mars, le site communique les résultats, qui défient tous les sondages. Ni Emmanuel Macron ni François Fillon et encore moins Marine Le Pen ne l'emportent, c'est Jean-Luc Mélenchon, le vainqueur de la contre-élection. Le candidat de la France insoumise a remporté l'élection avec 65,63 % des voix, très loin devant celui d'En marche !

Au premier round, Jean-Luc Mélenchon est déjà en tête avec 37,6 % des votes, mais c'est encore insuffisant pour l'emporter (il faudrait qu'il ait 50 %). Sans grande surprise, Jacques Cheminade est le premier à être éliminé. Benoît Hamon et Emmanuel Macron sont au coude à coude (à moins de 20 %), François Fillon est à la traîne (moins de 10 %) et Marine Le Pen complètement derrière avec seulement 3,43 % des votants de la contre-élection. Assez logique, le site en question étant nettement plus à gauche que l'ensemble de la population française.

vote-alternatif-premier-tour

Au second round, les voix du premier perdant, Jacques Cheminade, sont reportées. "Parmi ses 89 voix, 20 se reportent vers Mélenchon, 14 vont à Asselineau, 12 à Macron, 10 à Poutou et 10 à Lassalle. En gros : 54 % des voix se reportent vers les 'petits candidats' – même si, globalement, le report reste très éclaté", explique Merci Alfred. Au final, c'est Nathalie Arthaud qui est éliminée de ce deuxième classement.

Au round 3, c'est Jean Lassalle qui s'en va, suivi par Nicolas Dupont-Aignan qui quitte le navire au 4e round. Au round 5, à notre grande surprise, Philippe Poutou et François Asselineau passent devant Marine Le Pen, éliminant la candidate du Front national.

round-5

Aux rounds 6 et 7, ce sont successivement François Asselineau et Philippe Poutou qui prennent la porte, tandis que François Fillon "se fait tailler un costard", s'amuse Merci Alfred, au round 8. Benoît Hamon s'arrête sur la troisième marche, laissant Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon s'affronter en finale. Le duel est remporté par le candidat de la France insoumise, la marche d'Emmanuel Macron s'interrompant à 34,37 %.

Partager cet article

Repost 0
Publié par spectch - dans présidentielle 2017
commenter cet article

commentaires

Recherche

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -