Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 avril 2017 5 21 /04 /avril /2017 23:20

le POI combat depuis sa création pour la démocratie, pour la laïcité, pour la République et pour le socialisme, pour aider à la mobilisation des travailleurs avec leurs organisations dont l’indépendance est une question cruciale, et contre les institutions antidémocratiques de la Ve République et de l’Union européenne.

Le POI estime que c’est par la lutte de classe, par les moyens de la classe ouvrière – grèves, manifestations, grève générale – que la situation se dénouera par la destruction des institutions de la Ve République.

Aujourd’hui, dans ce champ de ruines provoqué par la décomposition des institutions de la Ve République et de tous les partis politiques, il ne fait aucun doute que les centaines de milliers de travailleurs, de militants et de jeunes qui s’apprêtent à voter pour Jean-Luc Mélenchon manifestent, dans le cadre frelaté de l’élection présidentielle, la volonté d’aller le plus loin possible dans la voie de la rupture avec tout le système, avec toutes les politiques menées par les gouvernements de droite comme de gauche.

Ce sont des travailleurs, des jeunes, des militants ouvriers qui tirent le bilan des dix dernières années et qui, en dépit de toutes les pressions, y compris « unitaristes », disent : refus de la casse du Code du travail, abrogation de la loi El Khomri, des « réformes » Touraine, des attaques contre l’école et la Sécurité sociale, la destruction des communes, la réforme territoriale, les services publics… Résistance.

Ils indiquent qu’ils se disposent à résister aux plans des patrons mis en oeuvre par l’Union européenne pour casser la démocratie, la République et tous ses acquis sociaux.

Et ce quel que soit, in fine, les résultats des élections. Et quel que soit ce que le président élu décidera de faire.

C’est pourquoi le POI se retrouve et s’inscrit dans le mouvement de ces centaines de milliers, travailleurs, jeunes, militants ouvriers, qui indiquent leur volonté, au travers de leur vote pour J.-L. Mélenchon, de  résister, de maintenir les acquis et de remettre en cause les institutions.

Le POI n’ignore pas que des millions manifesteront aussi leur rejet en décidant de s’abstenir et que d’autres décideront peut-être d’aller voter pour B. Hamon en dépit de sa filiation revendiquée avec

M. El Khomri, N. Vallaud-Belkacem, M. Touraine, A. Hidalgo et consorts, qui font partie de sa garde rapprochée.

À quelques jours de l’élection présidentielle, le POI rappelle la position qu’il a formulée dans sa déclaration du 18 mars : quels que soient les votes émis, pour l’écrasante majorité de la population laborieuse, c’est dans l’unité des travailleurs avec leurs organisations indépendantes qu’il faudra se rassembler pour bloquer les objectifs destructeurs des patrons via l’Union européenne, dans la continuité des mobilisations qui ne faiblissent pas malgré la période électorale.

C’est pourquoi le POI, conscient des périls à venir, mettra toutes ses forces pour aider à la mise en œuvre des décisions prises par les 600 délégués réunis en conférence nationale le 25 mars, qui invitent  les travailleurs et militants à « mettre en discussion la proposition de constituer un “Comité national pour la défense des acquis et des droits arrachés en 1936 et 1945” [et invitent] les comités de liaison et d’échanges constitués dans les localités à discuter et faire discuter de cette proposition.

La tribune de la conférence coordonnera la remontée des discussions sur cette proposition, dont  informations ouvrières rendra compte, et pourra proposer un nouveau rendez-vous en rapport avec les développements de la situation. »

Partager cet article

Repost 0
Publié par Bureau national du POI - dans présidentielle 2017
commenter cet article

commentaires

Recherche

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -