Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 avril 2017 5 14 /04 /avril /2017 23:20

Jean-Luc Mélenchon, le candidat de la "France insoumise" à la présidentielle, entend mettre les libertés et le respect des droits de la Femme au coeur de sa campagne.

Il est le candidat de la "France insoumise", celui qui souhaite que chaque être humain ait "le droit à être maître de soi-même". Lors d'un entretien le 22 janvier pour le Journal du Dimanche, Jean-Luc Mélenchon a affirmé qu'il souhaite autoriser la Procréation Médicalement Assistée (comme l'insémination artificielle, la fécondation in vitro ou la micro-injection) aux couples de femmes.

Selon lui, la PMA revient à disposer librement de "ses aptitudes qui ne nuit ni aux principes, ni aux personnes". En revanche, il est fermement opposé à la Gestation Par Autrui qui est une méthode de procréation pratiquée par des couples hétérosexuels, lorsque la femme ne peut pas porter l'enfant à cause d'une absence ou d'une malformation de l'utérus, ou bien par des couples homosexuels.

Il refuse catégoriquement de faire du corps de la femme une "marchandise", un "outil de production". Il a déclaré au JDD qu'il acceptera de réviser son point de vue uniquement le jour où "on me présentera une milliardaire qui, par amour d'une femme pauvre d'un bidonville, acceptera de porter son enfant".​

Il a étayé ses propos : "La GPA est fondée sur une illusion : que la filiation reposerait sur autre chose que de l'amour. Le lien biologique n'est pas fondateur de la relation humaine. L'amour prime sur la génétique". Pour une femme malade qui ne peut pas porter d'enfant, il propose l'adoption.

Parmi ses mesures phares, il souhaite également abolir la prostitution. Il affiche un "parti pris abolitionniste ferme. A tous ceux qui disent que la prostitution est un métier comme un autre je demande pourquoi ils ne le proposent pas à leur mère, à leur femme ou à leur fille".
 
Inscrire l'avortement dans la Constitution

Le 6 octobre 2016 sur son blog, Mélenchon s'en est pris à la Pologne qui souhaitait interdire quasi-définitivement l'avortement. Il s'est fait porteur des voix des femmes en écrivant : "refuser l'avortement légal c'est toujours augmenter le nombre d'avortements clandestins et des mortes qui vont avec". En effet, selon les organisations féministes polonaises, entre 100 000 et 150 000 femmes avortent clandestinement chaque année en Pologne. Il a rappelé que : "le droit à l'avortement, c'est le droit pour les femmes de disposer librement de leur corps".

Le candidat à la présidentielle propose donc de faire entrer l'avortement dans la Constitution, au même titre que le droit au suicide assisté : "Je proposerai que le droit à l'avortement soit inscrit dans la Constitution, de même que le droit de mourir dans la dignité. Les deux droits ont une racine commune : disposer de soi en seul(e) propriétaire de soi".​

Partager cet article

Repost 0
Publié par au fémnin - dans Femmes, familles, couples
commenter cet article

commentaires

Recherche

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -