Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mars 2017 1 06 /03 /mars /2017 17:51

Depuis un moment déjà, je m'astreins à être dans l'avancée de mes propositions et de mon action, plutôt que dans la critique de la municipalité lyonnaise. D'une part, parce que mon objectif est la construction d'un projet politique tourné vers un nouveau modèle de développement qui se fera avec les citoyens/citoyennes et les Lyonnais/Lyonnaises. D'autre part, parce que j'ai déjà dit ce que j'avais à dire sur la gestion et la manière d'être en politique de Gérard Collomb, à la ville comme à la métropole.

J'ai par ailleurs posé des actes forts par mes votes en conseils métropolitain et municipal, ou en constituant une liste citoyenne et de gauche sur le 1er arrondissement, lors des élections de 2014.
Je peux donc aujourd'hui m'épargner avec bonheur un certain nombre de commentaires sur l'actualité lyonnaise, préférant de loin agir.

Pourtant, aujourd'hui je vais réagir car de nouvelles bornes sont dépassées. Je choisis deux exemples, les plus marquants (mais il y en a hélas d'autres).

- Christiane Taubira doit venir signer son livre "Nous habitons la Terre" le 11 mars prochain sur invitation de la Librairie du Tramway, Lyon 3ème. Quelque chose de classique pour un auteur. Sauf que le succès de Mme Taubira est tel que la librairie se trouve trop petite pour accueillir les inscrits à la rencontre.

Une salle associative a donc été trouvée dans le 3ème arrondissement. Tout était calé et la communication mise en place. Jusqu'à un appel du cabinet de M. Collomb (oui beaucoup de choses se font par téléphone à Lyon, cela laisse moins de traces) pour intimer l'ordre à l'association de ne pas accueillir Mme Taubira. Soit disant les locaux associatifs ne doivent pas accueillir de contenu politique, cela serait contraire à la convention signée avec la Ville de Lyon.

D'une part Mme Taubira vient en tant qu'auteur, et n'est candidate à rien me semble-t-il ; d'autre part que signifie cette interdiction de débattre pour une association dont la vocation est justement d'être un mouvement d'éducation populaire ?

  • Dans le cadre du Forum-Démocratie qui se tient sur notre ville pendant trois jours et organisé par la bibliothèque municipale de Lyon, Mediapart a proposé de délocaliser sa rencontre du jeudi soir à Lyon pour débattre du renouveau démocratique nécessaire et s'interroger sur un changement de République. Le débat était donc prévu ce jeudi 9 mars, au Palais de la Mutualité (fait pour accueillir des réunions politiques -sic).

  • Tout était calé aussi et Mediapart avait pris soin d'organiser un débat en deux temps, sans élu d'abord, avec élues ensuite. Et le panel des élues était suffisamment exhaustif pour ne froisser personne. Las, la "municipalité lyonnaise" a fait savoir ce weekend à Mediapart qu'elle ne souhaitait pas ce débat entre élus locaux à Lyon parce que nous sommes en période électorale... Mediapart envisage donc de garder sa rencontre, mais la fera depuis sa rédaction à Paris.

Malvenus à Lyon Christiane Taubira et Edwy Plenel ? Pourquoi ?

Ces interdictions sont d'autant plus surprenantes qu'une réunion pro-Emmanuel Macron en présence du Maire de Lyon, de plusieurs de ses adjoints, et du maire du 9ème arrondissement s'est tenue il y a peu à la Duchère, dans une ...salle associative.

De même, le Maire de Lyon a accueilli il n'y a pas si longtemps M. Macron, déjà "En Marche", dans les salons de l'Hôtel de Ville à grand renfort de buffet et invitations payés par la ville.

Des débats interdits et une propagande organisée, voilà de quoi notre ville est aujourd'hui prisonnière. Lyonnaise, je n'accepte pas cet état de fait. Démocrate et femme politique je le combats. Ardemment.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Parti de Gauche Villeurbanne
commenter cet article

commentaires

Recherche

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -